lundi 19 janvier 2009

Car Nick Butch aime bien donner son avis...

...surtout quand il sait de quoi il parle. Alors, avec toute mon expérience, j'ai émis quelques critiques somme toute bien gentilles à l'égard de certains jeunes gens que je côtoie en ce moment, alors que j'achève la reformulation de mon autobiographie. Vous pouvez voir leurs planches ici, et je me garde bien de vous offrir mes mots exacts. Pour tout de suite, vous vous contenterez de la version condensée ci-dessous :



Par contre, et c'est bien dommage, j'ai totalement oublié de laisser une note à la mignonne begère de chevaux. C'est bien la preuveque je commence vraiment à vieillir.

7 commentaires:

  1. Ah! Ce Nick Bush! Voilà des conseil qui mon été bien utile dans ma carrière.

    RépondreSupprimer
  2. Mon cher Art,

    Françoise ne t'a pas encore inculqué toutes les règles de la grammaire française.

    De plus, je sais que tu me déteste pour tout ce que j'ai apporté à Françoise, mais ce n'est pas une raison pour écorcher mon nom comme ça.

    À la revoyure, distingué collègue.

    Nick Butch.

    RépondreSupprimer
  3. J'aurais dû vous rencontrer avant de mourir...

    RépondreSupprimer
  4. Rien cette semaine cher Nick, pour un écrivain à la plume légère, je m'attendais à quelques dessins ou un petit mot! Vous négligé vos fans!

    M le maudit

    RépondreSupprimer
  5. Neuvième Art Magazine29 janvier 2009 à 13:43

    Vous seriez disponible pour une entrevue?

    RépondreSupprimer
  6. Monsieur Butch, j'aurais besoin de vos talent pour ma prochaine prod, avec de grands noms comme vous, Ron Jeremy et Giant Coocoo à l'affiche, le succès est assuré.

    Tendrement, Marc Dorcel.

    RépondreSupprimer
  7. Cher Marc,

    C'est bien volontiers que j'accepte le premier rôle dans votre petite production minable.

    RépondreSupprimer